It is better to live your own destiny imperfectly
than to live an imitation of somebody else’s life with perfection.
– La Bhagavad-Gita

 

Il y a quelque temps, je suis tombé sur cette phrase tirée de la Bhagavad-Gita.
Ce texte, même s’il a été écrit il y a plus de 2000 ans, reste étrangement pour moi très d’actualité.

C’est d’actualité pour moi parce que c’est ce qui aurait pu figurer comme définition à côté de mon nom dans le Larousse 2013.

À l’époque, je virevoltais comme le vent, tantôt tempête, tantôt calme plat, mais rarement une douce brise et rarement modéré.
Je portais une tellement belle énergie et une incroyable drive, mais j’étais trop éparpillé avec clairement trop de résistance en moi.

 

Le temps, je ne l’avais pas pris.
Je n’avais pas pris le temps de m’aligner avec les étoiles avant de me lancer dans le chemin de ma vie.

 

J’avançais dans la mauvaise direction depuis le début.
Puis un jour, je me suis posé les vraies questions. Qu’est-ce que je veux réaliser dans cette vie-ci sur Terre?
La réponse a été claire, je veux réaliser ma DESTINÉE.

Ce que j’ignorais toutefois, c’est qu’avant de pouvoir réaliser sa destinée, il faut réaliser son potentiel. Et pour réaliser son potentiel, il faut croire en ses rêves. Et pour croire en ses rêves, il faut avoir l’audace de rêver.
Et puis vient un temps où l’on décide de rêver en plein jour aussi, alors on s’ÉVEILLE et on transforme nos rêves en réalité.

Chose certaine, cette réalité apporte son lot de changements.
 

 

Le changement, la seule constante de l’Univers.

 

Sommes-nous des hommes changés?
Oui, et à tout jamais. C’est tout simple, on ne vit plus dans un état de résistance.
Accepter tout ce que la vie apporte, en sachant pertinemment qu’on vivra des hauts et des bas, des rentrées et des sorties, des allers et des retours.
Pour les plus terre-à-terre, la résistance s’apparente à un produit dérivé de la peur.
Accepter la peur, c’est vivre avec une résistance continuelle qui empêche le positif d’entrer, tout comme l’amour, la richesse et la santé, mais surtout, oui surtout, la magie.

Vous savez ce que je veux dire par magie. Ces moments où tout semble brillant, où tout est léger, facile et amour. Ces moments précis où l’Univers entier semble avoir parfaitement tout mis en place pour nous.

Puis à l’instant où j’écris ces lignes, je pense à mon pote Jeff Guimond. À toutes ces fois où l’on s’est échangé ce regard qui voulait tout dire. On regardait ensuite le ciel, sachant que les étoiles étaient alignées pour nous, et on remerciait la vie.
Ces moments de gratitude sont gravés à jamais dans ma mémoire, au plus profond de mon être.
Nous avons partagé un monde magique que personne ne pouvait nous enlever, une amitié sincère. La vraie richesse, finalement.

Un lien qui nous a rendus inséparables, deux frères, membres d’une même tribu.
Les VIVANTS, ces gens que vous voyez quelques fois, ces individus qui trouvent le plaisir dans chaque interaction, des créateurs d’histoires qui font en sorte que chaque moment est unique et magique.

Cette richesse, je la partage maintenant avec les deux piliers de mon univers.
Deux boys avec lesquels je cocrée mon monde, un univers qui, chaque jour, repousse les limites de la perfection.

Un monde dans lequel l’ordre naturel des choses peut intervenir sans se frapper à la porte de la résistance et de la peur.
Nous vivons dans un état d’esprit qui transforme notre existence et qui nous permet de devenir surfeurs avant même d’avoir monté sur une planche, musiciens avant même de connaître gammes et accords et yogis avant même de maîtriser la respiration qui nous a introduits à la vie sur Terre.

Vivre dans la résistance, c’est aussi résister à ce qu’on peut devenir et à ce qu’on doit devenir.

 

Alors allons-y! Tous en même temps, reprenons le contrôle de notre esprit, de notre vie et de notre liberté.

          FRACASSONS NOS LIMITES

FREE SPIRIT